Intéressant

Maladies de la laitue


Dans les jardins potagers, la laitue est un légume fondamental, c'est la salade par excellence et c'est l'une des premières espèces à laquelle vous pensez lorsque vous êtes sur le point de grandir. La différence de fraîcheur entre une salade cueillie du jardin et utilisée immédiatement et celle que vous achetez est particulièrement tangible, comme pour tous les légumes à feuilles, qui ont une durée de conservation très courte. Il est donc important de pouvoir cultiver la laitue le plus longtemps possible, qui va généralement de la fin de l'hiver à la fin de l'automne.

La culture de la laitue n'est pas difficile à garder dans le jardin et offre de bons résultats même avec une approche naturelle typique de l'agriculture biologique, axée sur les fertilisations naturelles, les rotations, l'irrigation soigneuse et pas des moindres aussi une défense écologique contre les maladies, ainsi que des certains parasites.

Les espèces (Lactuga sativa) peuvent en effet être affectées par certaines pathologies qu'il est très important de prévenir. Comme il s'agit d'une espèce à cycle court, il est souvent insensé d'effectuer des traitements avec le cuivre vert classique, mais il est plus pratique, surtout dans les petites cultures, d'éliminer les parties infectées dans le but de bloquer la propagation du pathogène. Bien sûr, cela s'applique tant que vous êtes en temps opportun pour voir les premiers symptômes de l'adversité.

Comment prévenir les maladies de la laitue

En général, les bonnes règles préventives suivantes s'appliquent pour limiter l'incidence de toutes les pathologies fongiques des laitues.

  • Évitez d'arroser les irrigations, car ils mouillent les plantes et les exposent à une stagnation de l'humidité, ce qui favorise le développement de pathogènes fongiques. Un système d'irrigation goutte à goutte doit être préféré, qui est également plus écologique en termes d'économie d'eau.
  • Dans le cas de la culture dans la serre, comme cela se produit généralement à la fin de l'hiver ou à l'automne, vous devez éviter la condensation, en utilisant notamment les ouvertures pour faire circuler l'air.
  • Ne plantez pas de laitues trop denses. Souvent, un facteur psychologique intervient lors des transplantations: lorsque les plants sont petits il est spontané de les mettre à proximité, car sinon cela semble gaspiller des terres, mais il faut considérer qu'alors ceux-ci vont pousser et l'espace peut être insuffisant pour leur développement optimal. Les plantes trop denses sont également sujettes à tomber malades plus facilement et dans le cas des laitues les bonnes distances à respecter sont de 20 × 30 cm ou 25x25 cm.
  • Appliquer les rotations dans le jardin, déplaçant à chaque fois les cultures de laitue, mais aussi celles de chicorée et d'endive, ses proches parents.
  • Après le repiquage et aussi après, il est utile de pulvériser un macérat de prêle dilué, qui a un effet préventif car il stimule le mécanisme de défense naturel de la plante. Dans ce cas, par conséquent, le mouillage du feuillage est justifié.
  • Propager uniquement des semences saines. Lorsque vous avez l'intention de récolter les graines de la laitue cultivée par vous-même, vous devez vous assurer que les plantes dont elles sont tirées sont saines, car certaines maladies sont principalement transmises par les graines.
  • Ne pas dépasser avec les fertilisations, même pas avec ceux à base de produits naturels. Lorsque les plantes absorbent beaucoup d'azote, elles sont visuellement belles et luxuriantes, mais aussi plus susceptibles d'être attaquées par des agents pathogènes.

Les pires maladies de la laitue

Voyons maintenant quelles sont les principales maladies affectant la laitue pour lesquelles les précautions qui viennent d'être décrites sont valables.

Mildiou ou brémie de laitue

C'est une maladie causée par le champignon Bremia lactucae, favorisé par les saisons des pluies, les sols mal drainés et les températures moyennes à basses (entre 10 et 15 ° C). L'attaque de brémie commence à partir des feuilles les plus externes des touffes, qui sont couvertes de taches blanches et farineuses sur la face inférieure, et plus tard, celles-ci peuvent également s'étendre aux feuilles les plus internes. Les traitements avec des produits cuivriques sont pratiques en cas de grandes productions ou si le moment de la récolte est éloigné, sinon il est possible de récolter les laitues et d'éliminer les feuilles extérieures affectées par le mildiou. Ce sont des évaluations à faire au cas par cas.

Oïdium

Même l'oïdium, connu sous le nom de maladie de la courgette, se manifeste sous la forme de taches blanches et farineuses, mais cette maladie survient généralement au plus fort de l'été, et les plantes affectées jaunissent puis se fanent. Cependant, l'oïdium affecte généralement les endives et la chicorée plus facilement, la laitue se produit rarement, c'est donc une pathologie plus rare que le mildiou.

Rouille

Comme dans le cas d'autres espèces végétales affectées par la rouille, la laitue peut également être attaquée par des champignons spécifiques du genre Puccinia, qui sont reconnus par les pustules rouillées classiques denses sur le feuillage.

Alternariose

Lorsque les laitues sont affectées par le champignon Alternaria, de petites taches peuvent être vues sur les feuilles extérieures qui ont tendance à s'étendre jusqu'à environ 1 cm de diamètre. Dans les cas graves, les feuilles jaunissent et se dessèchent complètement. L'agent pathogène est favorisé par l'humidité et les températures tempérées-chaudes, jusqu'à 30 ° C.

Septoria

Septoria est un autre champignon qui peut attaquer la laitue, ses températures de développement optimales sont comprises entre 18 et 25 ° C avec une humidité ambiante élevée, et la maladie est reconnaissable par des zones chlorotiques irrégulières sur les feuilles et une nécrose des tissus, avec des éléments pointe noire. Le pathogène hiverne sur les résidus de culture laissés dans le jardin, qui sont donc les mieux placés dans le tas de compost où ils sont plus susceptibles de désinfecter.

L'anthracnose

La pathologie affecte d'abord les feuilles externes de la touffe, puis passe également aux feuilles internes, et se manifeste par de très petites entailles circulaires blanc-jaune avec une marge brune. Les encoches anthracnose nécrosent laissant les feuilles dénoyautées. Cette pathologie est particulièrement favorisée par les cultures denses et se transmet facilement par les semences infectées.

Nécrose du bord de la feuille

Parfois, la pomme de laitue présente des bords de feuilles brunis, et ceux-ci peuvent provenir de déséquilibres hydriques et nutritionnels (beaucoup d'azote et une faible quantité de potassium et de magnésium dans le sol), ou de bactéries, un cas qui concerne souvent la laitue romaine. Nous devons nous rappeler de ne pas en faire trop avec la fertilisation, même pas avec du fumier en granulés qui est naturel mais très concentré, il est donc facile d'en faire trop.

Tache bactérienne

Cette maladie est causée par une bactérie du genre Xanthomonas et, comme la plupart des maladies, elle est favorisée par une humidité persistante et des pluies prolongées. Les symptômes, comme son nom l'indique, sont des taches qui se nécrosent ensuite.

Virose

La laitue peut également être affectée par des virus tels que le «virus de la mosaïque de la laitue» ou le «virus de l'épaississement des nerfs de la laitue». Dans le premier cas, vous pouvez voir les taches de mosaïque typiques sur les feuilles, dans le second l'épaississement de la nervure des feuilles avec la formation de poches de latex. Parfois, la laitue peut également être affectée par d'autres types de virus.

Les virus végétaux ne peuvent pas être éradiqués par des produits chimiques ou encore plus écologiques, il est donc essentiel de défendre les plantes contre les vecteurs de virose qui sont principalement des pucerons. Les pucerons sont facilement combattus en favorisant leurs prédateurs naturels tels que les coccinelles, les hoverflies, les chrysopes et les perce-oreilles dans l'environnement et en traitant les plantes avec du savon de Marseille dilué dans l'eau. Les plantes présentant des symptômes de virose doivent être retirées du jardin et le couteau avec lequel nous les coupons doit être désinfecté avant d'être réutilisé pour d'autres légumes.


Vidéo: CONSEILS ET ASTUCES POUR BIEN CULTIVER LA LAITUE (Septembre 2021).