Neuf

Terres non cultivées: faut-il les fertiliser?


salut Luca

Sûrement le fait que votre parcelle n'ait pas été cultivée depuis des années la rend probablement suffisamment fertile pour pouvoir faire un bon potager sans aucun engrais, même la présence de chèvres est positive. Cependant, il existe de nombreux facteurs sur le terrain, qui ne peuvent être connus qu'en analysant des échantillons de sol. Il n'y a pas de règle générale car chaque terrain est différent de l'autre.

Cela dépend aussi de ce que vous voulez faire pousser: il y a des cultures comme l'ail et les oignons qui demandent peu de terre, d'autres plus exigeantes, comme les citrouilles ou les tomates. Envisagez peut-être de mettre du fumier uniquement pour les cultures les plus chères. De plus, il existe des plantes qui ont des demandes spécifiques: le melon a besoin de potassium pour être sucré, les baies poussent sur des sols acides.

Analyser le sol

Vous pouvez déjà découvrir certaines choses sur votre terre par vous-même: par exemple, vous pouvez faire une analyse rudimentaire du sol par vous-même et également mesurer le pH (un simple test de tournesol suffit). Ensuite, si vous voulez en savoir plus, vous devez contacter un laboratoire pour faire analyser le sol (vous pouvez essayer de demander des informations à la CIA ou à Coldiretti de votre région)

Vaut-il la peine d'analyser le terrain? La réponse dépend de vos ambitions: si vous voulez faire un simple potager pour l'autoconsommation, vous pouvez éviter de fertiliser, car la terre a presque certainement déjà toutes les substances nécessaires, au pire vous obtiendrez une récolte légèrement plus pauvre ou des légumes de plus petite taille.

Si, par contre, vous souhaitez faire de l'agriculture rémunératrice, vous voudrez peut-être étudier un peu mieux la composition du sol et fertiliser en conséquence. Même si vous souhaitez planter un verger, vous devrez investir dans l'achat des plantes et l'argent pour l'analyse proprement dite pourrait être bien dépensé.

Une chose importante: le labour vous dérangera un peu le sol, comme vous pouvez le lire dans l'article sur les microorganismes et le labour. Le sol étant engazonné depuis un certain temps, le labour est une bonne idée: cela vous permet de casser une motte de racines par ailleurs très développée. Cependant, je vous recommande de faire l'opération quelques mois avant de semer le jardin, afin de laisser le temps à la terre et à ses microorganismes de récupérer.


Vidéo: TOUT SAVOIR SUR LE MELON, BIEN LE SEMER ET LE PLANTER (Août 2021).