Intéressant

Types de sol pour le potager: texture


Pour cultiver le potager avec de bons résultats, il est important connaître le sol disponible, cela nous permet de savoir quels sont les points forts et où il y a des lacunes que nous pouvons améliorer en cultivant, notamment avec la transformation et la fertilisation.

Les terres agricoles peuvent être classées selon différents paramètres: par exemple, il peut s'agir d'un sol acide ou basique, selon la valeur du pH, ou il peut être argileux, limoneux, sableux ou franc selon la texture. La texture ou la granulométrie est l'un des paramètres les plus importants.

Le but de cet article est identifier les principaux types de sols, en apprenant à les reconnaître et à les travailler de la meilleure façon. Nous découvrirons ensuite les principales caractéristiques des différents terrains que nous pouvons rencontrer.

Les plantes horticoles sont généralement adaptables et peuvent pousser dans des substrats très différents, mais quand elles trouvent le sol idéal, elles se développent mieux et offrent de meilleurs rendements en termes de quantité et de qualité. Pour ceux qui souhaitent pratiquer l'agriculture biologique, une bonne gestion des terres est doublement importante: elle aidera à prévenir les problèmes de maladies et de moisissures.

Texture du sol

Une caractéristique fondamentale du sol à des fins agricoles est sa texture. C'est à propos de un paramètre physique concernant la taille moyenne des particules qui composent la terre du champ. Un sol peut être composé principalement de particules à gros grains ou à grains fins, sur cette base, il répondra très différemment au travail et aura une capacité différente à retenir l'eau et les nutriments.

Nous définissons les particules les plus grosses sable, les plus fines argile et les intermédiaires limon.

Sur cette base, nous identifions quatre principaux types de terres:

  • Sol argileux (à grain fin)
  • Sol limoneux (grain moyen)
  • sol sableux (à gros grains)
  • Terre libre (où il y a des particules de différents grains, mais aucune ne prévaut)

Bien entendu, un terrain n'est pas composé exclusivement de particules d'une certaine taille, la texture est estimée sur la base du taille moyenne des particules. Un sol argileux peut donc être très argileux ou peu argileux, tendant à limoneux.

Il y a des sols qui sont "à la frontière" de deux caractères: par exemple limon argileux, limon sableux, argile limoneuse ...

Le tissage est un facteur très important pourquoi de nombreuses caractéristiques importantes en dépendent pour les plantes cultivées: la capacité du sol à retenir l'eau et les nutriments, sa tendance à se compacter ou à rester meuble, sa perméabilité aux racines, ... Pour cela, il est essentiel de savoir quel type de sol on cultive.

En plus de la texture, les sols peuvent être classés de différentes manières:

  • Sol caillouteux ou pierreux (forte présence de pierres).
  • Sol de gravier (comme le sable, avec des pierres de taille modeste)
  • Sol tourbeux (constitué d'une bonne partie de tourbe).
  • Sol calcaire (avec une forte présence de calcium, carbonate de calcium supérieur à 20%).

Une classification distincte est donnée par la valeur du pH du sol:

  • Sol acide (pH faible, inférieur à 5,5)
  • Terre neutre (pH neutre, environ 6)
  • Sol alcalin ou basique (pH de base, supérieur à 7,5)

Ci-dessous, nous voyons d'abord comment se faire une idée du type de terrain, puis nous allons plus en détail sur les différents terrains, en examinant leurs caractéristiques.

Comprendre le type de sol

Un jardin familial cultivé comme passe-temps il ne vous oblige pas nécessairement à faire analyser la terre en laboratoire. L'analyse est un moyen sûr de savoir de quel type de terrain nous disposons et elle est très intéressante, mais elle implique une dépense considérable (de 50 à 300 euros selon son degré de rigueur).

Heureusement il y a diverses façons de se faire une idée des caractéristiques de votre sol de manière indépendante, sans frais. Si de grandes superficies sont cultivées pour faire de l'agriculture à revenu, il devient important et avantageux d'investir dans des analyses professionnelles, en prélevant des échantillons de sol à apporter au laboratoire.

A vue on peut déjà observer certaines caractéristiques, un œil expert évalue le sol en fonction de sa compacité et de son comportement lors des pluies. Un sol caillouteux ou graveleux se démarque évidemment à première vue pour la quantité de galets, alors qu'un sol tourbé est sombre surtout en surface, doux au toucher et de consistance grumeleuse (on remarquera des restes de légumes pas complètement décomposés).

Une méthode empirique «faites-le vous-même» pour évaluer la taille des particules se fait avec un simple verre, tandis que le pH est détecté avec un simple papier de tournesol. Pour plus d'informations sur l'évaluation des substrats, consultez l'article dédié àanalyse du sol.

Évaluer la texture

Une première évaluation rapide consiste à attrape une poignée de terre de notre futur jardin dans son poing: s'il se compacte puis se désintègre difficilement, on a affaire à un sol argileux, vice versa si un bloc ne peut se former, le sol sera meuble et sableux.

Pour mieux évaluer la texture du sol, on peut également faire un test simple à l'aide d'un verre ou d'un pot transparent.

  • Prélevez des échantillons de sol, en les choisissant dans différentes parties du jardin. La terre ne doit pas être prise en surface mais en dessous du niveau, de 5 à 20 cm de profondeur.
  • Mélangez la terre pour obtenir une moyenne de notre sol.
  • Mettez la terre dans un pot transparent, dans lequel nous ajoutons de l'eau. La terre doit représenter environ un tiers du volume.
  • Mélanger vigoureusement.
  • Laissez reposer un jour.
  • Observez le pot et les couches qui se sont formées: le sable, le limon et l'argile se déposent séparément en couches. Nous distinguerons la couche de sable sur le fond, l'argile et en observant nous pouvons comprendre comment notre sol est constitué. Nous verrons la couche de sable se déposer dans notre bocal, juste au-dessus du limon et de l'argile. De là, il est clair s'il s'agit d'une terre plus argileuse plutôt que riche en limon ou en sable.

La mesure du pH

Il est également très utile de comprendre si notre jardin a un sol acide ou basique, nous pouvons toujours le faire en prélevant des échantillons de sol du jardin et en les testant avec du papier de tournesol, qui peut être facilement acheté à la pharmacie. J'ai écrit un article dédié sur ce sujet.

Sol argileux

Les sols argileux sont des sols lourds ou compacts, fatigants à travailler, surtout lorsqu'ils sont humides, ils retiennent l'eau et dans la réalisation du potager, un traitement minutieux est nécessaire pour éviter qu'ils ne se compactent et ne créent une stagnation de l'eau.

Avantages: fertile, conserve longtemps sa nourriture et possède une grande capacité de rétention d'eau.

Les défauts: c'est un type de sol lourd: il se compacte très facilement et est très fatigant à travailler. Lorsqu'il pleut, il forme facilement des stagnations, reste humide longtemps et même boueux, il est donc souvent trop humide pour être travaillé et peut favoriser les maladies fongiques.

Sol sableux

Le sable est la plus grosse particule qui compose la texture du sol, détermine donc un terrain très meuble. Les sols sableux sont des sols à forte concentration de sable, généralement pauvres en nutriments et pauvres en eau de rétention. Ils fonctionnent facilement mais nécessitent une irrigation fréquente et du fumier soutenu est nécessaire pour fournir une substance organique (le compost peut également être utilisé comme alternative au fumier). La substance organique a pour rôle d'atténuer les défauts du sol sableux.

Avantages: reste lâche pendant longtemps, sans compactage et fonctionne très facilement, évitant d'avoir à creuser souvent. S'il pleut, il draine très bien l'excès d'eau sans former de stagnation et sèche rapidement. Sa nature lâche le rend idéal pour les légumes racines tels que les carottes et les radis.

Les défauts: Il sèche facilement et nécessite donc une irrigation fréquente, de la même manière qu'il s'épuise rapidement en éliminant les nutriments.

Sol limoneux

Le sol limoneux est composé de particules de taille intermédiaire. Étant un croisement entre le sable et l'argile, le limon est un bon compromis en termes d'oxygénation et de drainage et, contrairement à un sol trop meuble, il peut retenir l'humidité et la nourriture. Par contre, elle est facile à compacter notamment en surface, cette croûte superficielle asphyxiée est très mauvaise pour les plantes potagères et est évitée avec des désherbages fréquents.

Terre libre

Les sols francs sont caractérisés par une granulométrie très variée, avec la même présence d'argile, de limon et de sable. Ce sont des sols qui ont tendance à se compacter mais qui sont toujours faciles à travailler. Ont un mélange de fonctionnalités qui est souvent un excellent compromis entre les forces et les faiblesses des différents extrêmes.

Sol caillouteux ou graveleux

Ils se reconnaissent au premier coup d'œil par la présence abondante de pierres et de graviers. La présence de pierres est à certains égards positive, car elle aide le sol à sécher, cependant un excès de pierres est évidemment un obstacle à la culture.

Pour cela les sols sableux ils doivent être nettoyés en permanence pour les améliorer année après année et avant de faire le potager, les plus grosses pierres doivent être enlevées.

Sol tourbeux

Les sols tourbeux sont des sols doux au toucher reconnaissables à leur couleur très sombre, capables de retenir beaucoup d'humidité et généralement acides, donc idéaux pour la culture de baies sauvages.

Sol calcaire

Ce sont des sols à terre très légère, qui ont tendance à se compacter avec la pluie. En raison de la teneur élevée en carbonate de calcium, ce sont généralement des sols particulièrement basiques. Cela devient un problème pour de nombreuses cultures, qui préfèrent un pH neutre ou légèrement acide et il n'est pas possible d'y faire pousser des plantes acidophiles.

Avez-vous compris de quoi est fait votre potager? Selon le type de terrain que vous avez devant vous, vous devrez vous adapter à la préparation du jardin. La fertilisation devra également être ajustée en fonction de la granulométrie. Alors prêt à saisir la fourchette, la bêche et le rateau pour préparer le champ à la culture de vos légumes bio.


Vidéo: Les types de sol: le sol calcaire (Septembre 2021).